• Posted on: March 1, 2016
  • By: cuisineopera
French

L’association entre le chef français Benoit Leclere et le chef italien Davide Bazzali pour ouvrir un resto dans la Petite-Italie ne doit rien au hasard. Si le chef Bazzali adore la cuisine de son pays d’origine – il a grandi à Parma, ni plus ni moins que la capitale européenne de l’industrie alimentaire -, il n’hésite pas à en nommer les limites. “La cuisine italienne relève de la tradition du “fait à la main” et en ce sens, elle est imparfaite par nature. Rien à voir avec les Français qui, lorsqu’ils cuisinent, sont de véritables techniciens.” A ses yeux, la France et l’Italie ont besoin l’une de l’autre. En toute harmonie, c’est ce que propose le duo, rue Beaubien, à Montréal.
Dans un établissement minuscule – 25 places, une cuisine ouverte, une boutique et un concept "Apportez votre vin" -, les deux cuisinent, et Bazzali, également chanteur ténor, pousse la note lors de soupers-concerts.
L’Italien de 37 ans avoue aimer la formule où chacun peut être son proper sommelier. "Des gens arrivent avec une selection de bouteilles, et choisissent sur place celles qui s’accordent le mieux avec les assiettes des convives. On finit par être plus classique dans le verre que dans l’assiette", note le chef du Il Bazzali qui observe que les clients, sans doute inspirés, apportent souvent du vin italien.
"Par exemple, dans nos plats, on utilise des produits comme la coriander ou la guacamole. Une hérésie, en Italie! Mais, c’est l’une des raisons pour laquelle j’aime Montréal : son ouverture. Pouvoir cuisine à l’italienne sans être limité par les traditions, ça goûte bon", ajoute-t-il.

http://blogue.saq.com/cellier/quatre-chefs-qui-osent/